Histoire-Géographie » causes générales de la décolonisation
Histoire-Géographie » causes générales de la décolonisation

Partagez sur

Actualités / Vie du collège

               Monsieur Augustin Charles Edouard COLY

 

Les compositions du premier semestre se dérouleront comme suit:

Du lundi 05-03-2012 au mercredi 07-03-2012: classes de 6eme, 5eme, 4eme et 2nde

Du jeudi 08-03-2012 au mardi 13-03-2012: classes de 3eme, 1ère et Tle

      Bonne chance à tous les élèves !

 

Le club EVF du lycée de baila a organisé une Conférence

Read more text  

Le club TIC a débuté la vente de ses cartes de membres. Tous les élèves désireux de faire partie

Read more text  

Le lycée de Baila, placé à côté de la route nationale était en danger permanent. A tout moment,

Read more text  
 
causes générales de la décolonisation PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Albert DIOUF   
Mercredi, 16 Mars 2011 10:42

IA.ZIGUINCHOR                                                   ANNEE SCOLAIRE 2010-2011
IDEN.BIGNONA                                                     CLASSE DE Terminale
LYCEE.BAILA

Leçon 4 : Causes générales de la décolonisation

Introduction :La décolonisation (1947-1975) a précipité l'effondrement politique de l'Europe occidentale et indirectement renforcé la prépondérance des deux Supergrands qui n'avaient jamais recouru à l'impérialisme colonial comme moyen de puissance. Les volontés indépendantistes remontent à l'époque de la colonisation mais jamais jusqu'alors, elles n'avaient réellement troublé les métropoles. C'est la Seconde Guerre Mondiale qui va créer les conditions de l'indépendance nationale des peuples colonisés. La décolonisation s'est déroulée de manière très hétérogène selon les pays et les empires coloniaux. C'est pourquoi les causes de la décolonisation sont multiples, complexes et différentes selon les empires coloniaux. Tout de même il y a certains points convergents en 1945.

I/ LES ORIGINES DE LA DECOLONISATION
Elles sont multiples, complexes et différentes selon les empires coloniaux. Tout de même trois points convergent en 1945.

A/ LA CRISE DU SYSTEME COLONIAL
Première cause de la décolonisation : le colonialisme lui-même qui, par ses déséquilibres et ses injustices, a généré des oppositions grandissantes.

1/ Brutalité et injustice du système colonial

Le colonialisme a été un phénomène brutal qui a fortement secoué et déstabilisé les peuples colonisés. Le colonialisme, même s'il n'a pas eu que des effets négatifs, fut également un système injuste qui fonctionnait le plus souvent uniquement au profit de la métropole, surtout à ses débuts. Quelques exemples :
- l'accaparement des pouvoirs par les européens au détriment des chefferies africaines traditionnelles,
- l'accaparement des meilleures terres par les colons dans les colonies de peuplement comme l'Algérie (France) ou le Kenya (Grande Bretagne),
- le système de l'indigénat.
- l'introduction d'impôts, phénomène nouveau et qui condamnait les populations à travailler parfois uniquement pour le payer.

2/ Développement de revendications variées chez les peuples colonisés

Dans ces conditions, il n'a fallu que le temps que les peuples colonisés prennent  conscience de cet état et s'organisent pour réclamer des améliorations. Les mouvements furent variés et leurs revendications différentes. En gros, on a réclamé :
- une reconnaissance de l'existence des cultures indigènes, négritude de Senghor et Césaire;
- la liberté et l'égalité, que les colonisateurs reconnaissaient eux-mêmes comme principe et pour lesquels ils s'étaient d'ailleurs battus en 1789 (élites africaines formées en Europe le plus souvent);
- d'autre sont animés par le nationalisme (Indonésie de Sukarno) ou le marxisme (c'est vrai pour le Vietminh, entre autre).

B/ LE CHOC DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

1/ Des pays européens vaincus, affaiblis et déconsidérés

- Dès 1940, le contrôle des colonies échappent au moins en partie aux métropoles européennes. La rupture de leurs relations avec leurs colonies détruisent l’équilibre qui avait été maintenu jusque-là. Vaincus, les pays européens perdent leur statut de puissances invincibles pour les peuples colonisés.
- Les Allemands en Afrique du nord, et surtout les Japonais en Asie se livrent à une intense propagande anti-européenne (au nom d'une solidarité asiatique pour les Japonais),
- Occupation et libération des colonies par les Américains. Le débarquement US en Afrique du Nord (8 nov.1942) est un évènement important : la libération de l’Empire français se faisait grâce aux Américains. L’Empire français passe alors quasiment sous contrôle US, les E.U. ravitaillent les colonies. Les indigènes purent constater à la fois la faiblesse de la France et la supériorité des E.U. : la France était un pays vaincu, l’Algérie un pays libéré par les Américains.
En 1945 les puissances coloniales sont donc surtout des pays vaincus et affaiblis qui ne semblent pas avoir les moyens de réaffirmer leur contrôle sur leurs colonies.

2/ Des principes nouveaux : la Charte de l’Atlantique (août 1941)

- La seconde guerre mondiale est une guerre pour les libertés et un combat contre les   totalitarismes. La Charte de l’Atlantique (août 1941), annonciatrice de l’ONU et exprimée par Churchill et Roosevelt, pose comme principe fondamental “le droit de chaque peuple de choisir la forme de gouvernement sous laquelle il doit vivre”. Bien sûr, Churchill pense alors au nazisme...

Mais les peuples colonisés revendiqueront eux aussi ce droit.
Les valeurs défendues par les puissances coloniales sont ainsi en contradiction flagrante avec la colonisation.
- De plus, pour maintenir l'ordre et la cohésion indispensable des empires pendant la guerre, les puissances coloniales ont fait certaines promesses ou ont au moins laissé entrevoir des évolutions en échange du loyalisme des peuples. C'est le cas des Britanniques en Inde qui promettent une nouvelle constitution, et du Général de Gaulle à Brazzaville en Février 1944.

3/ La radicalisation des nationalismes

Des mouvements nationalistes existent déjà dans certaines colonies, certains sont mêmes anciens (ex Inde, Parti du Congrès, 1886). Pendant longtemps leurs revendications sont modérées et ne portent que sur des améliorations du système colonial, sans demander l’indépendance. Pourtant la lenteur des évolutions amène un durcissement progressif de leurs positions. Surtout, la guerre a renforcé ces mouvements et en a fait apparaître de nouveaux, d’autant que les colonies ont participé à l’effort de guerre et espèrent des réformes en retour :
- Dans le monde arabe, les positions se durcissent. En mars 1945 se constitue une ligue arabe. En Afrique du Nord française, on observe une radicalisation rapide du nationalisme. Ainsi au Maroc où les nationalistes (reçus par Roosevelt en 1943 qui condamne le colonialisme) constituent un nouveau parti “l’Istiqlal” (qui signifie "indépendance") qui publie un manifeste explosif en janvier 1944 demandant l’indépendance du Maroc. De même en Tunisie avec le néo-Destour de Bourguiba ou en Algérie avec la parution en 1943 du "Manifeste du peuple algérien" de Ferhat Abbas.
- L’Afrique noire anglophone est en ébullition : en 1945, une conférence panafricaine réunissant les principaux leaders noirs des colonies anglaises à Manchester réclame “l’autonomie et l’indépendance pour l’Afrique Noire” et la nécessité pour les peuples d’Afrique de construire ensemble leur avenir.
- Les positions sont encore plus nettes en Asie où les mouvements nationalistes sont plus puissants et plus ancien. En Inde, le Parti du Congrès mené par Gandhi se prononce dès 1942 pour un départ "aussi vite que possible" des Britanniques (resté célèbre sous le nom de "Quit India"). Dans les Indes néerlandaises, les nationalistes proclament l'indépendance en 1945, tout comme le Viet-Minh de Ho Chi Minh en septembre 1945 en Indochine.
-  Ces mouvements ne sont pas nouveaux, mais ils se radicalisent après 1945. Ainsi, partout, la guerre a joué le rôle de catalyseur en accélérant des processus revendicatifs déjà anciens et en leur donnant une impulsion souvent décisive.

C/ EN 1945, LE CONTEXTE INTERNATIONAL EST FAVORABLE A LA DECOLONISATION

1/ Les deux Grands, EU et URSS, soutiennent la décolonisation

- Les E-U sont viscéralement attachés aux idées d'indépendance et de liberté, le président Roosevelt tout spécialement, qui juge très sévèrement le colonialisme (rappelons-nous déjà de Wilson en 1919 et de ses "14 points"). Les E-U se rappellent qu'ils sont eux aussi une ex-colonie qui a dû batailler pour son indépendance. De plus, le colonialisme avec son système de l'exclusif, est une entrave au libre-échange que les E-U entendent bien promouvoir en 1945 (le commerce colonial est réservé quasi exclusivement à la métropole). Toutefois, avec la guerre froide et l'arrivée au pouvoir du très pragmatique Harry Truman, les E-U modéreront leurs attaques afin de ne pas trop affaiblir leurs alliés français et anglais.
- L'URSS a des mobiles différents. Dans ses principes, le communisme se veut lui aussi anticolonial car il se dit lutter pour l'émancipation des peuples. Lénine, dans un livre de 1917, "L’impérialisme stade suprême du capitalisme", fustigeait capitalisme, colonialisme et impérialisme. En fait, l'URSS ne s'intéresse que fort peu aux peuples colonisés et va affirmer son anticolonialisme essentiellement pour affaiblir les puissances rivales d'Europe de l'ouest.

2/ L’ONU : la charte de San Francisco

La naissance officielle de l'ONU en juin 1945 sonne le glas du colonialisme dans ses principes mêmes, d'autant que l'organisation est soutenue par les puissances anticoloniales.
L‘ONU devient une influente tribune pour les campagnes anti-coloniales. Les peuples colonisés s’y font entendre, attaquent systématiquement les puissances coloniales (ex. des représentants du FLN pendant la guerre d’Algérie), d’autant qu’au fil des décolonisations le nombre de pays du Tiers-Monde augmente sans cesse à l’ONU.

 

Conclusion : A partir de 1945, la combinaison de facteurs internes et externes a accéléré le processus de décolonisation dans le monde. Ainsi la décolonisation va se faire de différentes manières selon la colonie et le système colonial imposé.

Mise à jour le Mercredi, 16 Mars 2011 11:03